Suis-je vraiment nul·lle pour résoudre les escape games ?

Vous avez déjà tenté l’expérience des escape games mais tout ce qui en est ressorti est le sentiment de n’avoir servi strictement à rien. Pendant cette session de 60 minutes, vous avez contemplé vos comparses faire preuve d’une grande ingéniosité, comme si chacun et chacune se trouvaient dans leur élément depuis toujours. De votre côté, votre cerveau est resté coincé sur la première énigme et vous cherchez encore comment le reste de votre équipe a trouvé la solution. Vous êtes donc arrivé·e à la conclusion que vous êtes définitivement un cas perdu. Est-ce vraiment le cas ? L’équipe de Lockout Game à Antibes vous aide à élucider ce mystère.

Qui est le boulet de votre escape game ?
https://pixabay.com/fr/vectors/jailbird-prisonnier-boulet-ge%c3%b4le-154564/

 

Je suis pas venu·e ici pour souffrir, ok ?

Vous pensiez ne pas être plus bête que n’importe qui jusqu’à ce qu’une sortie, organisée avec vos ami·e·s ou vos collègues de travail, teste vos capacités lors d’un escape game. Vous avez bien réussi à trouver des codes pour déverrouiller quelques mécanismes mais la liste de vos exploits s’arrête là. Vos compagnes et compagnons de jeu étaient pourtant des novices, tout comme vous. Dans ce cas, pourquoi avez-vous la sensation d’être le maillon faible ? Resterez-vous à jamais abonné·e aux guides des escape games pour les nul·le·s ? En réalité, il est impossible d’avoir un avis tranché sur un simple coup d’essai. Il est en effet plus que probable que, de façon plus accentuée que vos collègues d’aventure, vous ayez été sidéré·e par le concept et le décor. Et puis, tout le monde finit par trouver son utilité, à sa manière. On a d’ailleurs catalogué quelques profils types de joueurs et joueuses d’escape game ici.

C’est pas de la chance, c’est le talent !

Certaines personnes ont, de plus, des facilités pour résoudre les escape games car ils sont des adeptes de longue date de jeux vidéos ou de jeux de société. Il existe en effet beaucoup de similitudes dans la manière de concevoir tous ces jeux. Par exemple, les mécanismes amenant les joueurs et joueuses à se poser les bonnes questions pour faire avancer l’intrigue suivent souvent les mêmes schémas. Il est donc naturel que ces personnes trouvent plus facilement les réponses aux énigmes d’escape game. Voici les éléments récurrents utilisés pour créer un escape game et également un début d’explication au fait que vous vous sentiez totalement largué·e.

Quelques indices disséminés soigneusement dans une intrigue en apparence anodine

L’histoire existe uniquement pour poser le décor. Tout du moins, c’est ce que penserait une personne avec aucune ou peu d’expérience dans l’univers des jeux de rôle et d’investigation. Néanmoins, même en sachant que certaines phrases peuvent vous mettre sur la bonne voie, vous pouvez facilement passer à côté d’un indice. Il faut effectivement faire preuve de discernement pour séparer les éléments nécessaires à l’immersion de ceux permettant d’avancer dans le jeu. Les jeux de rôle ou encore les Point’n Click sont des pionniers en la matière. Pas étonnant que celles et ceux qui se sont frottés à ces jeux ne soient pas surpris. De même, une personne ayant pour habitude d’échafauder des théories en regardant des séries ou des films sera également avantagée. Exception faite pour les fans de la série Columbo où l’on sait d’entrée de jeu qui est le coupable car il s’agit systématiquement de la première personne interrogée par le détective…

Des objets ou des notes suspectes

Les joueurs et joueuses invétérées reconnaissent d’instinct les éléments importants. Leurs yeux aguerris leur permettent également d’identifier plus facilement les potentielles cachettes. Fouiller tous les recoins est devenu une seconde nature chez ces personnes tant les jeux d’aventure les ont poussé à explorer le(s) monde(s) entier(s) pour amasser richesses et objets rares. Une quête sans fin amenant certaines joueuses et certains joueurs à piller sans vergogne les maisons de pauvres gens. De plus, ils savent d’expérience qu’aucun détail n’est laissé au hasard. Ils s’attendent par conséquent à ce que tout ce que vous trouverez finira immanquablement par servir. Ils jugeront donc utiles de conserver près d’eux toutes ces découvertes ou de les garder en mémoire le cas échéant pour gagner du temps.

Un peu d’algèbre

Pas de mystères qui vaillent la peine d’être découverts sans calcul savant à effectuer sur un petit bout de papier pour avancer dans l’histoire. Les maîtres ou maîtresses  du jeu sont nombreuses à utiliser cette astuce vieille comme le monde pour mettre des bâtons dans les roues. Les escape games ne dérogent pas à cette règle. Cependant, comme vous êtes pressé·e par le temps, les calculs sont simplifiés. Cela se résume la plupart du temps à des additions, soustractions, multiplications, divisions. Les anti-math peuvent se rassurer, vous n’aurez pas à calculer le cosinus d’un triangle rectangle. Mais ne soyez pas trop confiant ou confiante. Une retenue oubliée peut vous faire perdre un temps précieux.

Dans tous les cas, peu importe votre niveau, le plus important est de passer un bon moment. De plus, avec toutes ces astuces et avec un peu d’entraînement, il se peut même que vous deveniez la figure de proue de votre équipe. Dans notre centre de loisirs, vous trouverez plusieurs escape rooms pour tous les niveaux pour apprendre progressivement toutes les subtilités de ce jeu. Demandez conseil à notre équipe pour réserver la salle qui conviendra le mieux à votre groupe.

Lire aussi : Notre guide pour choisir votre escape game à Antibes