Les origines de Lockout Games

L’ancêtre de votre escape game d’Antibes remonte au premier jeu vidéo d’Escape Game qui a vu le jour en 2004, créé par Toshimitsu Tsagaki. L’objectif était simple : un joueur doit être capable de résoudre des énigmes en interagissant avec son entourage pour sortir d’une salle et passer au niveau suivant. Comment le jeu s’est-il développé du virtuel à la réalité ?

Travail d'équipe.
https://pixabay.com/fr/photos/personnes-groupe-amis-2569234/

Tout commence au Japon…

En 2007, la société japonaise SCRAP choisit de faire évoluer le concept de l’énigme en créant les premières Live Rooms Escape. Takao Kato, le fondateur, avait pour idée de mettre en scène directement les joueurs. La première salle à thème voit alors le jour. L’objectif consiste à être enfermé dans une pièce dans le but de résoudre plusieurs énigmes et de s’en échapper en un temps défini. Depuis 2007, ces salles d’escape game se sont développées dans l’Asie entière, avec par exemple le très reconnu groupe Chinois Beijing Takagism, fondé en 2012.

En Europe, c’est Budapest qui s’impose comme l’experte des jeux d’énigmes en groupe, sans vraiment connaître l’ampleur du concept dans les grandes villes asiatiques. Apparaît alors la société Parapark en 2011. Un an plus tard, l’évolution des escape games se poursuit : c’est la création de la franchise Hongroise Hint Hunt. Cette dernière aura une forte influence et s’exportera en Angleterre puis en France en 2013. Au même moment, la société japonaise SCRAP s’implante aux Etats-Unis sous le nom de Real Escape Game.

…Et aujourd’hui ?

En France, 367 escape rooms sont aujourd’hui recensées, et c’est la filiale Hint Hunt qui donne l’inspiration aux groupes français. Le succès est au rendez-vous : près de dix nouvelles enseignes ouvrent chaque mois entre avril et juin 2015. Et aujourd’hui, de nouvelles salles sont régulièrement inaugurées dans toute la France… Ce fut le cas de Lockout Games qui vous accompagne pour vivre suspense et rire depuis quatre ans maintenant !