La curiosité est un trait de caractère largement répandu ! Découvrir, créer et innover, résoudre des énigmes, remuer ses méninges, décrypter des codes, travailler ses raisonnements et sa logique… Tout cela permet à un enfant de grandir, c’est indispensable dans certains métiers et cela plait aussi d’en jouer. Et les Français ne manquent apparemment pas de ce ” vilain défaut “, vu le succès de l’escape game en France !

Un trou de serrure par lequel on observe une pièce.

Retour aux sources

Des jeux d’enquête, il en existe donc depuis des lustres et il n’a pas fallu attendre trop longtemps dans l’ère des jeux vidéos pour que cela soit converti en pixels. En 1988 déjà, Behind closed doors ouvrait la série des jeux à énigmes « point-and-click », connus sous le terme d’escape-the-rooms. C’est-à-dire qu’il faut trouver dans le décor affiché à l’écran, souvent une unique pièce, l’objet qui déclenchera l’ouverture vers une autre pièce.

Cette version de jeu d’enquête se prête particulièrement bien à une version grandeur nature. Takao Kato est le premier entrepreneur qui y a vu un concept applicable aux loisirs IRL (In real life). En 2007, sa société Scrap lance la marque Real escape game et dissémine des salles au Japon, à Singapour, en Chine, puis aux États-Unis.

Un peu de sérendipité

Un autre créateur d’escape games est apparu en Europe un peu plus tard. Attila Gyurkovics a lancé son propre concept en 2011, sans avoir connaissance de l’initiative japonaise semble-t-il, en Bulgarie. Certaines inventions semblent vouloir naître coûte que coûte…

La particularité française

La France est toujours réceptive aux nouveaux loisirs, en particulier quand cela provient du Japon. En effet, en quelques années à peine, le nombre d’escape rooms a explosé pour en atteindre aujourd’hui plus de 700, dont celles de votre serviteur Lockout Game, l’unique escape game d’Antibes.

Nous sommes d’ailleurs tellement mordus par le concept que c’est bel et bien en Hexagone qu’on a attribué les premières récompenses des caractéristiques recherchées dans ce jeu : l’intrigue, la jouabilité, le décor, l’enseigne, le maître du jeu, la communication digitale.

A-t-on attisé quelque peu votre curiosité ? Venez l’assouvir en réservant une salle en ligne !